Montessori...ou presque !

Montessori quand tu nous tiens…

Cela fait de nombreuses années maintenant que nous utilisons la méthode Montessori avec mes loulous. Mais quand j’ai découvert cette méthode, j’étais tellement emballée que je voulais aussitôt avoir un aménagement Montessori à la maison, une classe dans le cagibi et bien entendu le matériel si caractéristique à cette méthode mais tellement hors de prix pour nous. Je me suis informée des heures durant puis formée, je suis allée dans des écoles Montessori pour apprendre et voir, c’est peu de dire que  que je me suis demandée pourquoi j’avais perdu mon temps à décrocher un master.

J’étais si enthousiaste que mes enfants à peine nés, j’avais déjà lu tout ce que je pouvais trouver sur le sujet, j’ai mis à contribution toutes  les bibliothèques des agglomérations voisines dans les achats de livres, j’ai utilisé l’équivalent de 2 disques durs externes pour enregistrer tout ce que je jugeais intéressant pour mes futurs ateliers, j’ai passé des soirées à imprimer, plastifier, découper, trier… J’ai recyclé, fabriqué, acheté, chiné tout mon matériel. Les compagnons d’Emmaüs me voyaient si souvent qu’ils sont devenus des amis.

J’ai compris que j’avais basculé dans une dimension qui jusqu’alors m’étais inconnue, lorsque toute sortie donnait lieu à un apprentissage et je m’y donnais à coeur joie. Quand les Ferrero rocher sont devenus mes chocolats préférés juste pour la boite transparente que j’allais utiliser pour ranger mon matériel. Quand je suis contente de trouver des papillons, mouches, abeilles ou  araignées secs pour alimenter mes cours de zoologie.

butterfly

A une époque, j’arpentais les magasins de mode, maquillage, accessoires et j’aimais ça mais le kiffe que j’éprouve aujourd’hui quand j’arpente les allées de Leroy Merlin pour réfléchir à comment fabriquer tel ou tel matériel est sans communce mesure.

Quand pour les cadeaux tu reçevais des fringues, du parfum et des jouets et que toute la famille change de comportement et de discours en t’offrant un kit pour fabriquer une éolienne ou un week end au Futuroscope.

Quand tu apprends la couture alors qu’il était impensable de coudre le moindre bouton mais tu te dis quel potentiel et économie, juste pour fabriquer du matériel.

Le temps faisant, moi me changeant en individu non identifié, ma maison en école à ciel ouvert et ma famille en membres joyeux d’une secte inconnue, je voyais tous les bienfaits que cette méthode nous apportait, nous nous sommes peu à peu ouverts sur d’autres méthodes alternatives.

J’ai passé tellement de temps à me remettre en question et à essayer de comprendre puis appliquer cette méthode que la bienveillance, l’écoute et la participation de l’enfant devenaient naturel chez nous.

Aujourd’hui avec ces années de pratique et du recul, nous sommes devenus moins puristes, nous nous sommes ouverts à d’autres apprentissages, des plus formels, des moins formels mais toujours des apprentissages qui nourrisent l’envie et la curiosités de mes loulous… (et à moi aussi).

Dans cette rubrique nous voulons vous faire partager nos découvertes, nos ressources et nos réflexions…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s