Arabe

On a testé les cours d’arabe avec Maqsoud : notre avis !

Pour les personnes qui nous suivent, nous avons décidé depuis 2016 (presque 2 ans déjà!) de tout miser sur l’arabe et de nous donner les moyens de progresser sensiblement dans cette langue.

Comme toute langue étrangère que l’on apprend, il faut être un minimum en immersion et n’habitant pas dans un pays parlant l’arabe classique et n’étant pas (encore) bilingue, j’ai du me pencher sur les différentes solutions de parler régulièrement à la maison.

J’ai longtemps cherché une manière de pratiquer ce qu’ils apprennent avec moi et j’ai immédiatement pensé que parler avec des arabophones serait un excellent moyen de rester quasi quotidiennement en contact avec cette langue.

Aussi, après de nombreuses recherches et des tentatives d’inscriptions avortées, notre choix s’est porté sur Maqsoud ou plutôt Maqsoud nous a choisi car j’avoue qu’il m’a été difficile de trouver une place pour mes garçons en semaine et à des horaires raisonnables sur les autres plateformes.

Pour ma fille ce fut plus simple car il y a de nombreuses institutrices qui ont des amplitudes horaires assez larges.

LE PRINCIPE

4 fois par semaine à horaire régulier, du lundi au jeudi, une institutrice (pour les filles et instituteur pour les garçons) souvent basée en Egypte, donne 45 minutes de cours à mon enfant selon un programme bien construit et très progressif avec un test à la fin de chaque niveau. La réussite de ce test de niveau donne droit de passer au niveau supérieur et pas avant !

Les + :

– Les cours sont bien structurés et très progressifs ;

-toujours le même prof ce qui permet un suivi optimum ;

– Le passage de niveau peut se faire rapidement ;

– La grande patience de la prof ;

– Des devoirs pour s’assurer que le cours du jour est bien assimilé et corrigés rapidement ;

– La plateforme efficace, facile d’utilisation et disponible 24/24 et 7/7 est un plus pour les révisions et apprentissages des cours ;

– La disponibilité du sfaff qui est réactif ;

Les – :

– La prof vous prévient parfois moins de 2h avant le début du cours de son absence ;

– Par contre vous, vous devez prévenir 48h à l’avance de votre absence et le cours est définitivement perdu de toute manière ;

– lorsque la prof est absente, on ne vous donne qu’une date et horaire de disponibilité pour rattraper le cours, si cette dernière ne vous convient pas, la date d’échéance est repoussée ; (C’est ainsi que ma fille a fait un trimestre en presque 5 mois, professeur souvent absent)

– de nombreux problèmes de réseaux et de  coupures qui font perdre beaucoup de temps voire le cours entier ;

– manque d’écrit et d’interactivité parfois ;

– pour de jeunes enfants, les cours ne sont pas très attractifs et un peu désuets ;

Pour résumer, si l’on arrive à outrepasser les quelques points négatifs et à s’y accommoder malgré l’iniquité de certains points, je trouve que cette méthode a été bénéfique sur certains points, dans le sens où ils ont fait quelques progrès de compréhension et la conjugaison  était bien assimilée. Ils ont pu  affiner leur diction car les profs les reprenaient à chaque fois.

Malgré l’avis mitigé, nous avons continué notre trimestre jusqu’au bout, ce qui a confirmé vers la fin que ce système n’était pas adapté à mes enfants. En effet,  ils avaient du mal à se concentrer face à un écran pas très interactif et sans prof devant eux. Lors de coupures ou absences de l’enseignant, ils avaient du mal à se concentrer à nouveau et sur un cour d’à peine 45 minutes sur un trimestre ça en fait des heures de perdues. Cela devenait une tare pour eux et ils n’y allaient plus avec plaisir, le côté nouveauté des débuts n’y était plus. Pas assez ludique pour eux, cela les a lassé et a eu raison de leur motivation à la longue.

J’aurais aussi aimé avoir des échanges moins formels de temps à autre mais ce ne fut pas simple du tout voire impossible, nous nous sommes cantonné au programme et basta. Le fait de rester avec son enfant pendant 45 minutes d’affilé parfois et si vous renouvelez cela plusieurs fois par jour ça en fait de l’organisation, de la patience et de la lassitude… surtout que si vous n’êtes vous même pas bilingue, essayer de faire comprendre comment se forme les phrases négatives c’est sportif !

Ceci est notre propre expérience, si vous avez tenté l’expérience vous aussi de l’apprentissage via des plateformes, je serais heureuse d’avoir votre expérience et de tenter à nouveau pourquoi pas !

Pour ne pas rester figé et tout de même progresser, nous avons tenté d’autres expériences un peu différentes. Je vous ferais un article à part sur les nouvelles solutions que nous avons mis en place pour continuer à pratiquer quotidiennement, en famille, seuls ou avec des arabophones.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s